Index du Forum » » L'Historique du Réseau

Auteur

Retro TCL
JM-C
 11391  
     

  Posté : 22-09-2016 18:20

Le reportage suivant est en couleurs et date du 21/01/1972. Il a été tourné à l'occasion de la mise en service des couloirs pour les autobus et les taxis.

Ces derniers ne nous intéressent pas sauf pour la file d'attente sous les voutes et le SC10U du 8 à l'arrière plan.

Pour les autres matériels on voit au début un PH10/100 du 44 dans le couloir d'accès au pont Kitchener (avec une VP qui ne le respecte pas !), au milieu et à la fin des PH180 au terminus de Perrache et dans le couloir de la rue Victor Hugo. Place de la Comédie (où le 7 avait un couloir avec un arrêt devant l'Hôtel de Ville), on aperçoit aussi un SC10U du 9 (784 DP 69: 1162).

 

Mais le plus intéressant, c'est le personnel et ses uniformes. Les machinistes (et receveurs) ont une chemise bleu nuit et une casquette à parements rouges tandis que les chefs ont une casquette à parements dorés (et pour l'hiver un manteau ou un imperméable ciré).

L'organisation de la hiérarchie n'était pas comme maintenant car la structure était centralisée. Chaque dépôt avait à sa tête un "Inspecteur" qui avait droit à 3 étoiles. L'agent de maitrise interviewé au terminus du 7, qui a une étoile, est un "Contrôleur-chef" sédentaire (il reste ordinairement au dépôt) qui joue un peu le rôle du chef de ligne actuel avec aussi le volet commercial.

Celui qui bafouille un peu sur le quai, sans étoile, est un (simple) contrôleur qui était un homme exclusivement de terrain doté d'un talkie-walkie qui lui permettait de communiquer avec ses collègues et avec le dépôt. Il avait deux fonctions bien distinctes: contrôler les titres de transport et réguler le trafic de la ligne. Pour ce faire, il avait un petit carnet où il notait tous les bus qu'il croisait et ordonnait des demi-tours en cas de retard mais ce n'était pas aussi rapide que maintenant évidemment.

Les contrôleurs étaient affectés à une seule ligne (comme la 8) ou à un groupe de 2 (cas de celui des 29/30) et il y en avait un du matin et un du soir.

Aux terminus importants (Perrache, A. Poncet, Brotteaux, Cx Rousse, Pt Mouton) il y avait un kiosque avec un contrôleur qui ne faisait que de la régulation pour toutes les lignes qui passaint là et distribuait plus ou moins gracieusement des horaires. Par exemple celui de la place A. Poncet régulait toutes les lignes d'Oullins (y compris la 8 qui passait devant lui).



Cet article provient de Tecelyon

https://www.tecelyon.info//viewtopic.php?topic=1295&forum=12