Index du Forum » » L'exploitation

Auteur

Exploitation partielle en autobus de lignes électrifiées
JM-C
 11188  
     

  Posté : 31-08-2016 23:53

A la réflexion, on est victime de l'incompétence de quelques fonctionnaires territoriaux (de catégorie B donc avec un salaire de CR ...) à la Métropole ou au Sytral. Qu'on les fasse suivre une formation en électricité !

J'ai bien l"impression que toute la filière de l'urbanisme, de l'architecture et des transports n'a jamais reçu la moindre formation électrique. On en a déjà vu faire reculer un trolley en inversant les polarités alors qu'il y a un pont de diodes après (qui ne redresserait pas alors) et que la traction, c'est de l'asynchrone triphasé ... Méconnaissance des lois fondamentales de la physique.

Alors pourquoi les ayatollahs verts (de l'élagage) préfèrent que les trolleys crament, incompétence one more time.

Réfléchissons un peu, quels risques y aurait-il de ne pas couper le courant des LACS ?

La sécurité ça comporte toujours deux volets: le matériel et le personnel.

Pour les élagueurs, sauf un fou qui voudrait se suicider en prenant les 2 fils des LACs à main nue, les branches sont toujours coupées à la base donc le seul risque serait de toucher le fil de masse mais comme tous les équipements sont mis à la terre, aucune conséquence et même en cas de mauvaise terre un courant négligeable.

Pour les branches, en bois, où est le problème ? si une grosse branche tombe sur un fil et le casse, quelle différence s'il est sous tension ou pas ? le fil est cassé et à réparer.

Enfin pour le matériel quel risque ? contact avec un fil, la terre joue son rôle. Contact avec les 2 fils, court-circuit entre les 2 fils et disjonction immédiate. Alors ?

Alors ? Alors ? Alors ? Alors ? Alors ?

Le coup de gueule de la soirée.



Cet article provient de Tecelyon

https://www.tecelyon.info//viewtopic.php?topic=1176&forum=3