Index du Forum » » L'exploitation

Auteur

Situations inacceptables
JM-C
 11564  
     

  Posté : 23-07-2022 14:56

On n'est pas sorti de l'auberge puisque le problème est structurel.

Le système est bien trop lourd et rigide et bute sur un tas d’œillères administratives probablement héritées du temps de l'OTL et où AO, exploitant et syndicats ouvriers sont tous co-responsables.

C'est impensable qu'on ne puisse pas modifier en temps réel les heures des DSO, pratique courante et journalière du CRIV (leur PCBus) RATP. Ça ne change pas les heures de relèves mais celles des départs en cours de service.

Quant à dire que le PC Bus ne sait pas si un SNA est dû à un bus non sorti du dépôt ou en panne et en cours de remplacement, c'est impossible car un CR doit les alerter en cas de panne.

Quand aux clients (des lignes fortes tout au moins), ils ne connaissent pas d'avance les heures de passage (par exemple C3 actuellement: "un nus toutes les 8 minutes"). C'est le fonctionnement dit 'par fréquence" qui permet aux régulateurs d'adapter les heures de DSO en temps réel.

Les clients ne connaissent les heures de passage que par Visulys ou l'appli TCL qui leur donne le délai d'attente. Des heures précisent ne figurent sur les horaires PDF qu'au delà du quart d'heure.

Il faudrait donc rééduquer à la fois les CR et les clients en leur expliquant la nouvelle donne.



Cet article provient de Tecelyon

https://www.tecelyon.info//viewtopic.php?topic=1614&forum=3