Le 13/05/2006 : Sortie à Annonay

L'image « http://www.tecelyon.info/resources/DirectionIrisbus.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Depuis le temps que certains d'entre nous en parlaient, nous l'avons enfin fait. Mumubmw, JoNaT, Chris, 007, S-P et moi-même nous sommes fait plaisir en allant sur Annonay en autocar TER. Nous voulions par là même tester le réseau de transports en commun urbain de la seule ville d'Ardèche en possédant un et faire une halte à Irisbus voire les dernières nouveautés. On va donc déroger à la règle qui fait que nous ne parlons que du réseau TCL et vous emmenons avec nous un peu plus au sud, dans la ville la plus peuplée d'Ardèche (19 000 habitants), à 80 km de Lyon.

Hop, c'est parti, chacun se rend à sa façon (ligne 63 + Tram T1 pour JoNaT, Mumubmw et moi, Métro A + B pour Chris, métro D + B pour S-P et Métro B pour 007) à la gare routière de la Part Dieu d'où partira un très bel Iliade aux couleurs TER en direction d'Annonay. Prix du voyage: 11 Euros pour JoNaT, S-P, Chris et moi grâce à la carte Coup de Coeur à Chris, gratuit pour les ayants droits que sont Mumbmw et 007.


L'iliadeTER (affrété à Connex) arrivé à Annonay et un bout d'A7

8:25 (007 étant arrivé comme à son habitude 2 minutes avant le départ), c'est parti pour 1:20 de route fort agréable. Nous n'avons toujours pas compris pourquoi le car fait un tel détour dans Lyon (rue Garibaldi et Rue de l'Université pour accéder à l'axe Nord Sud) alors qu'il serait si simple de remonter la Rue Servient jusqu'à celui-ci. Enfin, bon, pas grave, une fois sur l'A7 on a profité à fond des 380cv de cet autocar. Impressionnant comme le moteur ne semblait vraiment pas à la peine, ni en côte, ni pour doubler (un Bova en a fait les frais car sur du plat, le doubler commençait à prendre du temps, la vitesse d'un car étant d'à peu près 100 km/h s'il est équipé d'ABS, mais en côte, le pauvre Bova n'a vraiment pas tenu longtemps). De plus, le régime moteur était tellement bas qu'on avait l'impression de se traîner, le moteur ne hurlait pas et le car ne peinait pas. Cet autocar était fantastique. Signalons que le conducteur était excellent et que nous n'avons jamais été secoués.


La Gare Routière d'Annonay

9:50, nous arrivons sur Annonay Gare Routière après avoir desservi les arrêts de Serrière et Davezieux (personne n'est descendu donc aucun arrêt effectué sauf à Davezieux). Et là, on sort nos horaires de bus du réseau B.A.Bus (Bassin d'Annonay en Bus: huit lignes nomenclaturées A à H), mais ça devient compliqué à comprendre et on préfère d'abord aller boire un coup en centre ville, JoNaT s'est arrangé pour balancer du coca sur nos horaires mais sympa le serveur nous a ramené deux bouteilles pour remplacer les deux renversées.


Réglementaion sommaire de B.A.Bus et le composteur

Ensuite, nous attendons la ligne de bus C et montons à bord. Après nous être présentés au conducteur, il nous a proposé de rester avec lui jusqu'à la fin de service et sa rentrée au dépôt. Le bus était un R312 datant de 1991 ou 1992, il y avait encore l'inscription Renault à l'arrière droit, l'indication de la ligne sur la girouette à film (mais à enrouleur électronique) était arraché, pas très sérieux. La différence avec nos R312, c'est que celui-ci affichait 159 000 km au compteur, on est loin des 820 000 km de certains véhicules du réseau TCL, pourtant plus récents. Le conducteur n'avait pas à mettre le FAE pour déverrouiller les portes mais il avait le bouton sécu enfoncé, ce devait venir de là. Le bus était en boîte ZF et avait encore pas mal de puissance sous le capot. Malgré les boutons self présents sur ce R312, c'est MPA et présentation/validation du titre. Le ticket coûte 1Euro mais le carnet de 10 tickets coûte 5,8 Euros (soit 58 ctms le ticket), très avantageux. Il nous reste donc une dizaine de tickets neufs vu qu'on en a acheté 20 et que les conducteurs rencontrés nous ont laissé les accompagner gratuitement. Le réseau est géré par Connex (Veolia Transport).


Le R312 que nous avons pris

Concernant les contrôleurs, je m'étais amusé à raconter que c'étaient les 2 de Connex St Fons (ceux qui contrôlent les lignes 101, 103, etc...) qui venaient pour le faire. Et bien, c'est effectivement le cas, ils ne doivent venir qu'une fois par an.

Donc, nous partons sur la ligne B puis ensuite sur la ligne C avec le même bus. Mmmm? Ben oui, le samedi, il y a 3 bus le matin en circulation qui font toutes les lignes par alternance et l'après-midi, encore mieux: un seul bus qui fait toutes les lignes chacune à leur tour, les principales étant les lignes B, C, D et E. Le temps de parcours moyen d'une ligne est de 10 minutes (donc 20 minutes l'aller-retour).

Donc, nous finissons au dépôt avec le conducteur du R312, nous le remercions, prenons quelques photos et on repart à pieds pour faire un peu de marche et voir les différents sites de parcage de véhicules d'Irisbus. Cette fois-ci, ce sont les Citelis 18 de la CUB qui prennent le plus de place sur les parkings. Ils ont une très belle livrée et ont le petit truc en plus: une girouette électronique à l'arrière. Très bien fait et très utile. A noter qu'ils sont tous au gaz (CNG). Il y avait aussi quelques Citelis 12 pour Transpole et quelques Evadys et Iliade. Il reste encore quelques Citelis 18 pour TEOR (Rouen).


L'arrière d'un Citelis 18 de la CUB

Après cette longue marche (car ensuite, il faut redescendre en centre ville), nous partons à la recherche d'un restaurant à 14:00. Oui, sauf qu'à Annonay, le samedi après-midi, c'est vite mort et heureusement nous avons trouvé un petit restau bien sympa avec un personnel super agréable qui nous a accueilli (le McDo était exclu car il était bien trop excentré). Un petit apéro, suivi d'un bon steack frites (beaucoup de frites d'ailleurs) et d'un dessert différent pour chacun nous a rassasié. On conclut ce repas par un thé ou un café selon les goûts et on arrive à 16:00, l'heure où nous retournons prendre LE bus, l'UNIQUE bus en circulation. Il arrive avec du retard (des travaux sur l'entrée d'Annonay causent ce retard) et on en profite pour refaire la ligne C, cette fois-ci en Irisbus Agora Line Euro III à girouette à diodes. Intéressant, ce bus avait un clavier DNR (pas de 1, 2 et 3) et un tableau de bord d'ancienne génération (style Agora 12). Il était relativement agréable mais assez bruyant et, d'après le conducteur du matin, très souvent en panne.
Sur le réseau B.A.Bus, il n'y a aucun véhicule climatisé.



Les deux Agora Line de B.A.Bus

16:50, nous sommes de retour à la Gare Routière et nous avons une demi-heure à tuer avant de prendre le TER. Allons boire un coup. Rebelotte, on va au même bar que le matin, aux mêmes places et on commande. Le temps passe vite et on finit nos boissons à la va vite pour ne pas rater notre mini bus.
Minibus? Oui, car Chris a émis l'excellente idée de prendre le TER qui va jusqu'au Péage de Roussillon et de là bas, prendre le train jusqu'à la Part Dieu (alors que l'horaire papier indiquait Perrache). On monte donc dans notre petit Mercedes Mago dans lequel nous avons eu assez chaud surtout moi qui ai avalé mon pastis cul sec pour ne pas rater le car, le conducteur n'avait pas mis la climatisation. On a chanté, dansé (un peu) et on s'est bien marré. Par contre, zéro pointé à tous ceux qui n'avaient pas leur ceinture de sécurité (surtout une personne en particulier car Chris avait une excuse dans le Mago), bouuuuh.


Le Mercedes Mago TER (affrété à Connex)

Au péage, notre train arrive (je n'en ai pas pris depuis depuis 1993) et c'est vrai que c'est trop génial comme moyen de locomotion: rapide, souple, silencieux, climatisé. Génial, de là à ce que je prenne le virus..... Ne me demandez pas dans quoi nous étions, vous reconnaîtrez bien sur la photo. Merci à tous pour m'avoir expliqué pas mal de choses sur le train en général, que je ne connaissais pas et aussi à m'avoir aidé à me repérer pendant le trajet. On s'est même retrouvé arrêté en milieu de voie avec la contrôleuse nous demandant de ne pas descendre. Cool.


Le train pour la Part Dieu arrive au Péage

Notre arrivée à la Gare de la Part Dieu se fait avec un peu de retard, pas grave on n'a apprécié qu'un peu plus cette ballade en train. A notre descente, on demande au contrôleur (ou chef de gare, enfin la personne sur le quai avec une casquette) si notre train allait à Perrache ou Gare de Vaise. Ben non, mais celui juste à côté oui. Ni une ni deux, on saute dans l'autre train (Chris vérifie quand même) pour aller à Perrache. Et 2 minutes après le départ, la voix qui nous annonce que nous allons arriver en Gare de Perrache retentit. Wow, c'est rapide. J'en ai profité pour faire quelques photos avant notre arrivée, franchement sympa. Va falloir que je me fasse plus de sorties en train moi.


Quelques photos avant notre arrivée à Perrache

A Perrache, JoNaT, Mumubmw et moi-meme abandonnons le reste de l'équipe, notre bus démarrant dans les 5 minutes qui arrivent (19:10). Chris, S-P et 007 se demandaient s'ils prenaient ou non le train qui allait partir pour Gare de Vaise, ils ont finalement décidé de le faire, puis ensuite métro D jusqu'à Gorge de Loup pour S-P et destination Gerland (ligne B) pour Chris et 007 pour voir les rames bondées suite au match de foot de Gerland.

En conclusion, nous avons passé une journée plus qu'excellente et personne ne l'a regrettée. On remercie le conducteur et la conductrice de B.A.Bus ainsi que le restaurant et le bar pour leur sympathie.

Photo spéciale pour JoNaT:


Un Ares assurant la liaison Annonay/St Etienne

Le site du réseau B.A.Bus: Le BABus
Beaucoup d'autres photos ont été prises, mais nos visages y apparaissent. Pour ceux les voulant, écrivez-nous par MP ou via le lien "Nous écrire" sur la droite, nous vous donnerons l'adresse du lien.





Cet article provient de Tecelyon

L'URL pour cet article est : https://www.tecelyon.info//sections.php?op=viewarticle&artid=25