33 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici
Annonces Google
Activité du Site
Pages vues depuis 27/11/2005 : 20 466 521
  • Nb. de Membres : 533
  • Nb. d'Articles : 311
  • Nb. de Forums : 9
  • Nb. de Sujets : 13
  • Nb. de Critiques : 22

Top 5  Statistiques

Le 15/12/2005 : Sortie en comité restreint

(2280 mots dans ce texte )  -   lu : 4930 Fois     Page Spéciale pour impression

Sortie en comité restreint

Jeudi 15/12/2005, journée de repos pour Chris et moi. Nous décidons de prendre une après-midi de balade sur le réseau TCL. Nous serons rejoints plus tard par ma petite amie Mumubmw et mon grand ami (hé hé) S-P.

Rendez-vous est donné à 14:45 à Bellecour Charité. Chris nous a préparé un petit programme bien sympathique quoique parfois bien cahotique, mais on y reviendra plus tard. J'arrive par un Agora Line de la ligne 88 (pris à Mairie d'Oullins). Premier bus que l'on va prendre: le 171 au départ du Pont de Guillotière en direction de Crépieu. Je ne savais même pas que cette ligne était empruntable sur le réseau TCL. De plus, elle permet de voyager dans le Grand Lyon sans limitation de montée ou de descente (contrairement aux lignes 1980 et 2960) même s'il semble que cette disposition fut appliquée quelques temps sur cette ligne. Le matériel roulant sur la 171 est du Setra en livrée spécifique pour cette ligne, extérieurement, on croit voir un autocar mais c'est réellement un bus avec un nombre de places assises limitées (une vingtaine). L'intérieur est très agréable et même intimiste grâce aux vitres teintées athermiques. Le confort est bien là, à tous les niveaux, sauf peut être le bruit du moteur. Le bus est à plancher intégralement bas. Côté souplesse, on fait rarement mieux pour du bus, celui-ci vire à plat (pas d'effet tangage), la boîte de vitesses automatique engrange les rapports sans aucun à-coups et la puissance du moteur semble conséquente. Cela donne un coup de vieux au matériel d'Irisbus mais bon, la ligne 171 est une longue ligne nécessitant du matériel adapté et Philibert, l'exploitant de cette ligne, a réalisé un bel investissement. La fréquentation est honorable et la perte de temps consécutive à la Montée par l'Avant est minime (deux gros arrêts: Pont de la Guillotière et Hôtel de Ville). Marrant, les abonnés à la 171 valident leurs cartes dans une machine qui leur remet un reçu.


Le magnifique Setra de la ligne 171


Arrivés à Crépieu La Pape, nous descendons et reprenons un autre 171 dan le sens inverse, ce qui nous permet de faire une comparaison du temps de trajet entre la ligne 58 devant nous et la 171 passant par la Cité Internationale. Nous arrivons en même temps à la Guillotière.

Nous nous rendons à pieds à Bellecour Charité pour prendre la ligne 53 au départ de 16:10, le Citelis L 2002 nous y attend. La beauté de ce bus de 18m de long est subjuguante. Nous voilà lancés direction St Priest Centre, mais nous resterons à l'avant car connaissant le conducteur, nous en profitons pour discuter sur le trajet. On notera quand même la souplesse de la boîte automatique ainsi que la puissance lors des accélarations (ce n'est pas du PR118 non plus). Enfin, le plus impressionnant: le silence. On était limite à chuchoter tellement le moteur semblait étouffé. Irisbus a sorti là un de ses meilleurs véhicules tant sur le plan esthétique que sur le plan technique, nous n'avons pas été déçus du voyage mais la prochaine fois, il sera testé en tant que passagers au fond du bus et en tant que conducteur.

Nous descendons à St Priest Hôtel de Ville pour aller prendre le T2 pour St Priest Jules Ferry. 17:15, départ de la ligne 50, affrétée à Faure pour la Fouillouse. Très bel Agora Line même si on se demande pourquoi le gars à qui on a demandé de mettre ce bus aux couleurs TCL s'est amusé à faire le tour complet du véhicule avec la bande rouge, dépareillant avec le reste du réseau. Néanmoins, il en jette quand même, surtout avec sa girouette défilante à diodes oranges. Allez, on embarque. Premier constat: l'intérieur est très beau. Ensuite, on se reconnaît vite dans un Agora Line €2: moteur de tracteur agricole et boîte de vitesses prévue pour casser des vertèbres. A noter que ce véhicule ne dispose pas de correcteur d'assiette...et ce n'est pas plus mal. Au bout de 5 arrêts, montent les enfants du collège Boris Vian. Et alors à ce moment là, un foutoir sans nom prend place: jets de sacs à dos, insultes, bagarres, pieds sur les sièges, les gamins se pendent au barres et poignées de maintien pour se filer des coups de pieds, se courent après. D'autres s'allongent sur les banquettes....bref, j'ai rarement vu un tel bronx dans un bus. Et la conductrice n'est jamais intervenu là où n'importe quel conducteur de JD aurait déjà stoppé le véhicule. Heureusement qu'aucun coup de frein n'a eu à être donné car il y aurait eu des blessés. C'était pathétique. A notre arrivée à la Fouillouse, je me suis présenté à la conductrice et je lui ai demandé si c'était tous les jours comme ça, réponse: "Oui et de toutes façons, vous (Keolis Lyon) allez sûrement reprendre la ligne". Oui, et maintenant je comprends pourquoi. Parfois, je revois mon jugement sur l'affrétage.


L'agora Line de la ligne 50 et un Agora Line €3 de la ligne 53


Bref, nous attendons ensuite la ligne 50E qui part à 17:50 de la Fouillouse. Un R312 (le 3058) arrive plein...euh non, avec une personne. Il charge ensuite deux personnes (Chris et moi) et à St Priest pour son dernier départ, il charge 1 personne. Qui peut bien payer pour l'exploitation d'une telle ligne?

De St Priest, on s'installe au chaud dans le T2 jusqu'à Grange Blanche. Prendre le tramway procure toujours un sentiment de bien être: confortable, relativement rapide et très long. Le passage au niveau de Parc Technlogique donne l'impression d'être dans un train, tout est noir à l'extérieur, sensation bizarre.

A Grange Blanche, on attend la ligne 38 pour nous rendre sur la Doua et récupérer S-P. La ligne 38, équipée en Agora S 27xx et 36xx, est une des plus tortueuses que je connaisse, hallucinant le nombre de détours que l'on fait avec elle. Nous étions dans un 27xx et il faut bien avouer que la rénovation donne un sacré coup de jeune à ces véhicules. De plus, ils sont très souples et on ne ressent aucun à-coup. Dommage que le conducteur n'avait mis le chauffage qu'en position 1: ça caillait.

Arrivés à la Doua, on rejoint S-P et on repart en T1, direction la Guillotière. Ce qui est bien dans le tram: la température n'est ni trop chaude ni trop froide, vive la technologie. Le trajet passe rapidement et nous descendons dans le but de prendre le 23. Une minute après, le Citelis Line 1507 exauce nos voeux, nous voilà en direction de Parilly. Profitons qu'il n'y ait que 4 personnes dans le bus et installons-nous sur la banquette arrière pour juger du confort. Ce qui se voit de suite: la luminosité intérieure, rassurante (sauf la lumière verte au niveau de la banquette arrière). On notera aussi le magnifique éclairage des portes. Pour le reste, rien de bien nouveau puisque l'Agora Line €3 12xx avait déjà posé 95% des jalons quant à l'évolution de l'intérieur des Citelis Line. C'est surtout l'éxtérieur (et sa face avant) qui donne sa personnalité au Citelis. Tiens, j'ai remarqué une chose: les feux de route sont intégrés aux feux de position (j'ai cherché un moment) et c'est ma foi pas mal du tout. Côté confort, le correcteur d'assiette ne semble pas trop mal s'en sortir, la boîte automatique est très souple mais le moteur fait toujours autant de bruit (Line oblige).
Enfin, cette odeur de neuf dégagée par les véhicules récemment reçus est ennivrante (pour les connaisseurs, elle rappelle celle des PR118 lors de leur réception).


Le Citelis Line 1507 à Parilly


On laisse notre superbe Citelis à Parilly et nous allons prendre MAGGALY, plus connue sous le nom de ligne D. La technologie de ce matériel vieux de 15 ans ne cesse de m'émerveiller de par son fonctionnement. Les Lyonnais peuvent en être fiers. Arrivés à Sans Souci à 20:45, nous rejoignons Mumubmw et allons nous mettre au chaud au Mac Donald's pour manger un bout. Pendant le repas, nous nous rappelons des SC10 et PR100 et du combat que c'était de rouler avec ces bus, ce qui a mené à d'importants fous rires. Après la collation, nous nous rendons à pieds à Garibaldi, ça nous dégourdit les jambes et nous prenons la ligne D jusqu'à Gorge de Loup, pour voir la future implantation des portillons du métro. Cela semble assez complexe et un très gros chantier s'annonce.
22:25, nous montons dans un Agora S 25xx de la ligne 42, il y faisait bon, il y avait peu de clients et le trajet a été très sympa jusqu'à St Just. Vraiment, les 25xx et 27xx sont des petits bijous de confort et leur rénovation a apporté beaucoup de clarté et donc de sécurisation.

St Just: pause pipi et ensuite, funiculaire. Au passage, on observe comment il est très simple de passer les portillons à St Just, les traces de pas présentes sur un des côtés du portillon en atteste. Pour le fun, je ne valide pas et passe en même temps que Chris. Une alarme se déclenche automatiquement et ne cessera que lorsque je me serais enlevé de devant le portillon. Pour quand même être en règle, je fais valider ma carte par Mumubmw restée derrière.

On grimpe donc dans le funi et cette réflexion s'impose à nous: ces rames mériteraient bien un coup de rajeunissement elles aussi. Une mise aux couleurs TCL actuelles ne serait pas du luxe. Néanmoins, on reste toujours subjugué par cette vieille technologie qu'est le funiculaire avec ses câbles et et ses rails.

A Vieux Lyon, on prend le gigantesque escalator pour rejoindre à nouveau la ligne D mais pour aller à Gare de Vaise cette fois-ci. Cette gare routière est très conviviale et l'on s'y sent en sécurité. à 23:40, on grimpe dans un Agora Line €3 de la ligne 36 et franchement, on se demande si on est bien montés dans un véhicule de moins de deux ans. L'éclairage est très sombre, limite glauque et le bus est très sale. On se demande bien comment on a pu en arriver là aussi rapidement. Seul le ronrond du moteur et la boîte automatique toujours aussi souple nous rappelle que le bus n'est pas si vieux. Grosse désolation si ces bus vieillissent aussi mal.

A Vitton-Belge, nous descendons pour aller prendre la ligne A du métro. Pas de chance, pas de Dédé en cabine pour nous acheminer. Nous allons jusqu'à Hôtel de Ville et nous arrêtons au Leffe pour nous mettre au chaud et sirotter une boisson. Ensuite, nous rentrons chez nous.....Mais non, notre but est quand même de prendre Pleine Lune. Surtout que Connex a reçu un articulé Agora L, mis aux couleurs TCL, nous somme impatients de le voir. 00:55, un superbe....Ares arrive. Grosse déception mais vu qu'on trouve cet Ares, aux couleurs TCL, magnifique, ça compense. Le désapointement est surtout pour Chris, qui a attendu Pleine Lune alors qu'il se lève à...4:30. A notre montée dans le car, je vais à la pêche aux renseignements: l'Agora L ne circulera pas avant Janvier 2006, il est en attente d'immatriculation. La conductrice, une intérimaire très sympatique, conduit excellemment bien, mais elle a été refusée chez Keolis Lyon pour une manoeuvre ratée (marche arrière en articulé) lors de son examen du TP2000. C'est bien dommage. Le voyage en Ares est toujours aussi génial, puissance et confort. Si Connex payait mieux ses employés, j'en connais un qui aimerait bien faire ses armes sur leurs Ares (hein S-P?).  Même le son de l'autoradio nous donne l'impression que le car, c'est vraiment un autre monde. Arrivés à la Doua, nous restons discuter 5 minutes avec les agents de sécurité et la conductrice, on parle salaire, matériel, sociétés de transport et on se sépare. A noter que le trajet de 1:00 du matin a chargé officiellement 75 personnes, nous en avons compté entre 55 et 60. C'était Montée Porte Avant et validation obligatoire, j'ai vu une repasse de tickets non signalée par le valideur et deux fraudeurs passer sans payer. Le Paradis quoi.


L'Ares 7377 de la ligne S1

Voici deux vidéos assez lourdes de par leur qualité: à l'arrivé de l'Ares à Hôtel de Ville et son départ de la Doua (et désolé pour les commentaires voix de S-P et Chris :-p )



S-P se charge ensuite de ramener tout ce beau monde au bercail et on va tous essayer de dormir plus ou moins longtemps..

Conclusion de cette journée: très prolifique vu qu'on a pris le Citelis L, le Setra de la 171, le Citelis Line, l'Agora Line de Faure et l'Ares de Connex. On ne regrette pas notre sortie, loin de là même si Chris a eu beaucoup de courage de finir la soirée avec nous. Alors, en janvier pour l'Agora L? C'est sûr ;-).




Retour à la sous-rubrique :
  • Sorties

  • Autres publications de la sous-rubrique :
  • Le 12/02/2005 : Sortie Pleine Lune S1
  • Le 12/04/2008 : Sortie Tecelyon/LeL
  • Le 13/05/2006 : Sortie à Annonay
  • Le 20/07/2006 : Sortie chez Faure
  • Le 16/09/2006 : Vienne et Givors
  • Le 07/07/2007 : La Fête du Car 2007, à Vanosc
  • Le 04/01/2008 : Sortie chez les Courriers Rhodaniens
  • Le 21/02/2009 : Sortie STAS et SRT
  • Le 04/07/2010 : La Fête du Car 2010
  • Le 08/08/2010 : Les derniers tours de roue de Satobus
  • AutoCar Expo Lyon Eurexpo 2014
  • OnlyBus : le bus festif !

  • Galeries Photo

    Sur la ligne C1 à Part Dieu
    Cristalis ETB18
    Météo de Lyon
    Contact