24 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici
Annonces Google
Activité du Site
Pages vues depuis 27/11/2005 : 18 347 195
  • Nb. de Membres : 505
  • Nb. d'Articles : 304
  • Nb. de Forums : 9
  • Nb. de Sujets : 13
  • Nb. de Critiques : 21

Top 5  Statistiques

Les futurs bus et cars du réseau

(2088 mots dans ce texte )  -   lu : 13443 Fois     Page Spéciale pour impression

Les futurs bus et cars du réseau


L'image “http://www.tecelyon.info//modules/td-galerie/imgs/20061112015003-2.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://www.tecelyon.info//modules/td-galerie/imgs/20061112015003-6.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.L'image “http://www.tecelyon.info//modules/td-galerie/imgs/20061111122321-2.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
Où en sommes-nous aujourd'hui?

Depuis quelques années, le Sytral renouvelle enfin son parc de véhicules de façon plus importante qu'au début des années 2000. On comprend que depuis le succès plus que moyen de l'Agora Line €2 (série 39xx et 37xx), derniers véhicules conçus par Renault, le Sytral a dû attendre qu'Iveco ait la main mise sur la production des bus pour se lancer dans de grosses commandes.

Il faut bien admettre que les Agora Line €3 ont été une avancée considérable. Leur esthétique améliorée (due en grande partie aux vitres teintées) ainsi que le confort thermique (climatisation) et l'ergonomie du poste de conduite ont apporté énormément au succès de ce véhicule sur le réseau TCL, qui compte d'ailleurs 3 séries de cette version: les 14xx, les 13xx et les 12xx (dont l'intérieur préfigurait ce qu'allait être le Citelis Line). D'ailleurs, le Citélis Line (qui n'est autre qu'un Agora Line dont l'esthétique a été retouchée et qui a corrigé les erreurs de ses prédécesseurs sur le plan technique) n'a pas non plus eu un grand succès sur le réseau: seuls 26 véhicules sont en service (série 15xx), ce sont maintenant des Citelis 12 (type S) qui sont livrés au Sytral par Irisbus: 55 véhicules (série 16xx).

Cliquez pour agrandir l'imageCliquez pour agrandir l'image
Agora Line €2 (à gauche) et €3 (à droite)


Cliquez pour agrandir l'imageCliquez pour agrandir l'image
Citelis Line et Citelis 12

Les Citelis 18, prévus pour être 38 sur le réseau en 2007, sont une bénédiction pour le réseau car depuis la livraison des Agora L série 10xx en 1997 (12 véhicules), plus aucun articulé n'a été commandé et même si le PR118, grâce à la puissance et à la souplesse de sa motorisation, a rencontré un grand succès (série 23xx, 14 véhicules), il faut avouer qu'il est dépassé à tous les niveaux (ergonomie poste de conduite, accessibilité, pollution, etc...). Nous ne parlerons même pas du PR180 qui est complètement dépassé mais qui continue à rouler sur le réseaux.
On notera aussi un 13ème Agora L, type Euro 3 (moteur Iveco), acheté par Veolia/Connex pour exploiter la ligne Pleine Lune 1 (S1). Enfin on déplore tout de même la disparition du 2025 après son incendie sur lequel plane encore le doute concernant sa cause, Keolis Lyon et Irisbus ont donc commandé une expertise complémentaire en laboratoire pour savoir si cet embrasement venait des batteries ou d'une rupture de cosse.

Cliquez pour agrandir l'imageCliquez pour agrandir l'image
Agora L et Citelis 18

Côté trolleybus, le Cristalis a renouvelé de manière spectaculaire, tant en terme d'esthétique que de technologie, le parc de véhicules électriques. Aucune nouvelle livraison de standards (ETB12) n'a eu lieu depuis quelques temps déjà mais étant donné que la 44 ne récupèrera pas ses trolleybus avant au mieux la mi 2007, cela laisse une bonne réserve de véhicules en cas de besoin. Pour ce qui est des ETB18, elle se découpe en plusieurs tranches, même sur la série 19xx, celle équipant la ligne 1, qui a posé tant de problèmes à ses débuts, véhicule complètement nouveau oblige. Actuellement, c'est la série 29xx qui est en cours de livraison, pour équiper les lignes forte que sont C1, C2 et C3.

Cliquez pour agrandir l'imageCliquez pour agrandir l'image
ETB18 première série sur la 1 (future C3) et nouvelle génération sur C1

Enfin, pour ce qui est des minibus, il semble que pour l'instant, la commandes des 5 derniers Europolis prévus pour équiper la ligne 91 en totalité, en plus des 5 déjà présents, soit en stand by, ceux-ci ne donnant pas entière satisfaction en terme d'autonomie. Les Oreos 55 ont encore de belles années devant eux, surtout qu'ils sont en phase de rénovation.

Cliquez pour agrandir l'imageCliquez pour agrandir l'image
Oreos 55 et Europolis

Pour les autocars, tout dépend de l'autocariste. Le Renault Ares (devenu ensuite Irisbus Arès) a connu un très grand succès auprès des exploitant car il est parfaitement adapté au transport interurbain et peur servir à l'occasion pour les excursions. Un autre véhicule qui a remporté un grand succès (et qui continue d'ailleurs) est le VanHool 915T: d'une esthétique très agréable à l'œil, bien plus que l'Arès, ce véhicule est aussi doté d'une technologie plus récente (boîte de vitesses 6 rapports par exemple).

Cliquez pour agrandir l'imageCliquez pour agrandir l'image
Irisbus Arès et VanHool 915T

Du matériel fiable?

C'est la question que l'on peut se poser au vu des nombreux incidents et pannes qui surviennent sur les véhicules récents. On se souviendra du Cristalis et des quelques 280 défauts à corriger lors de sa livraison. Pour se faire, Keolis Lyon, le Sytral et Irisbus travaillent de concert pour améliorer la fiabilité de ces trolleybus nouvelle génération. La série 29xx est d'ailleurs une version entièrement revue et corrigée d'office des ETB18 19xx.

La difficulté est de décider qui va prendre en charge telle ou telle remise à niveau et c'est souvent un consensus entre Keolis Lyon et Irisbus pour obtenir des extensions de garantie ou la remise à niveau d'une série de véhicules.

Par exemple, actuellement 140 Agora Line €3 et 120 Cristalis doivent tous passer en remise à niveau (cela se fait à la Poudrette, où sont situés les ateliers d'UMS), cela bloque 8 véhicules par semaine et conduit à les remplacer par des véhicules plus anciens (c'est la raison pour laquelle on voit tant de lignes habituellement exploitée en Agora Line €3 se retrouver avec un autre type de matériel), cela est moins flagrant pour les Cristalis vu qu'il y a de la réserve. Ces défauts portent sur les suspensions (finis les problèmes de correcteur d'assiette?), le circuit pneumatique et le circuit de refroidissement pour les véhicules thermiques; pour les véhicules électrique, c'est la chaîne de traction qui nécessite une remise à niveau. Pour chaque véhicule, c'est entre 50 et 100 heure de travail prises en charge par Irisbus.

N'oublions pas que le Cristalis n'est pas conçu pour rouler sur des routes chaotiques mais sur des routes lisses, un trajet comme les site propre de la ligne 1 met à mal toute l'architecture du véhicule. Cela est moins vrai pour les véhicules thermiques mais ceux-ci ne se porteraient pas plus mal d'avoir la chance de pouvoir rouler sur un billard.

Pour les véhicules plus anciens, c'est les maintenances de Keolis Lyon qui s'occupent de tout. Ils connaissent leurs véhicules sur le bout des doigts et il faut bien admettre que les R312 et les Agora S ne sont que très peu sujets à des pannes (sauf si vraiment usés bien sûr). Certaines pièces sont garanties jusqu'à 15 ans (comme les châssis par exemple), d'autres ont une extension de garantie de 5 ans, après négociation avec Irisbus.

L'image “http://www.tecelyon.info/resources/CorrAss02.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
Réglage du correcteur d'assiette sur un Agora S

Notons aussi l'intérêt de faire en sorte d'affecter une série (ou tout du moins une grande partie) de véhicules à une Unité: cela simplifie la maintenance (pièces de rechanges, connaissances des véhicules, etc...) et permet de remplacer un véhicule en panne par un autre de la même série sans que la clientèle ne s'en aperçoive (sauf les connaisseurs de Tecelyon et de Lyon en Lignes).

Le futur?

Pour 2007, la livraison des ETB18 29xx, Citelis 12 16xx et Citelis 18 20xx va continuer. Certaines unités comme UTO ne pourront profiter de standards neufs car il faudra soit modifier le positionnement des bouchons de remplissage de gazole (type TBTS) sur les véhicules, soit engager de gros travaux pour déplacer les pompes, cela va vite devenir gênant dans le futur.
Pour les 3 Citelis 12 qui iront à Givors, le problème ne se posera pas puisque Gibus était déjà équipé d'un Agora S €3 (ce sera le seul du réseau d'ailleurs).

Pour 2008, 2009 et 2010, l'appel d'offre est lancé pour une commande 150 véhicules (standards et articulés, thermiques et électriques). A moins qu'un constructeur puisse fournir des véhicules moins chers au Sytral, on voit mal celui-ci ne pas continuer à commander ses véhicules chez Irisbus dont le siège social est à St Priest et dont les véhicules sont fabriqués à moins de 100km de Lyon. Pour les trolleybus, le choix est vite fait: pour l'homogénéité des lignes C, il faut du Cristalis qui est de toute façon le trolley plus avancé techniquement sur le marché (et le plus cher aussi). De plus, cela permet une maintenance simplifiée puisque, comme expliqué plus haut, il est plus simple d'entretenir le même matériel que des véhicules complètement différents.

Côté autocars, ça va se compliquer avec l'avènement des LE (Low Entry), des autocars avec planchers surbaissés. Passé un moment, Veolia/Connex désirait s'équiper de Mercedes Connecto, moins imposants que l'Arès et plus maniables. Pour l'instant, il n'y a pas eu de grand nouveauté de ce côté là. Seul les VanHool 915T sortent du lot et sont les autocars de lignes interurbaines les plus récents sur le réseau. Il va falloir attendre quelques mois, voire quelques années pour connaître les décisions des autocaristes. irisbus (avec l'Arway ou le Crossway) et VanHool (avec les 915T) risquent de se partager le gâteau à moins qu'un trublion vienne mettre un coup de pied dans la fourmilière.

Enfin, un autre point est à prendre avec beaucoup d'importance: la norme €4, obligatoire depuis le 1er octobre 2007. Les véhicules commandés par Keolis Lyon (les derniers 16xx et 20xx) ne sont pas concernés par cette norme mais tous les suivants le seront. Si Irisbus est choisi, c'est la technique du SCR qui sera donc imposée, elle obligera à injecter une solution d'urée pour réduire significativement les émissions polluantes. Cela va donc demander un investissement supplémentaire dans les Unités, mais aussi une connaissance encore plus poussée de ces nouvelles technologies. Pour les autocars, selon le modèle choisi, ce sera soit le principe du SCR, soit celui de l'EGR moins contraignant techniquement (recirculation des gaz d'échappement).

Dossier fortement inspiré d'En Ligne Directe, journal interne de Keolis Lyon



Retour à la sous-rubrique :
  • Evolution

  • Autres publications de la sous-rubrique :
  • La ligne 43
  • La Montée par la Porte Avant (la MPA)
  • Restructuration bus après T3
  • L'intégration de Givors et Grigny au réseau TCL
  • L'Historique du Parc
  • Les horaires des lignes TCL à travers le temps
  • L'Historique du Réseau Bus OTL/TCL
  • Document Historiques
  • Les affectations de parc par année
  • Le parc à fin 2010
  • La ligne C1 sur Cuire
  • L'historique des R312
  • Le Réseau du Rhône en 1992
  • L'Historique des Agora S et L
  • Le remplacement des tramways

  • Galeries Photo

    Le 7672 de TRANSDEV RAI est vu sur la ligne 13 au terminus Givors Gare Ville. Il arbore la nouvelle livrée des Cars du Rhône, version SYTRAL 2015. Août 2015.
    IVECO BUS Crossway €6
    Météo de Lyon
    Sondage

    Feux de jour
     Ronds
     Soulignés

      Results, Résultats


    • Votes : 82
    • Commentaire(s) : 1
    Contact