36 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne. Devenez membre privilégié en cliquant ici
Annonces Google
Activité du Site
Pages vues depuis 27/11/2005 : 19 550 294
  • Nb. de Membres : 522
  • Nb. d'Articles : 308
  • Nb. de Forums : 9
  • Nb. de Sujets : 13
  • Nb. de Critiques : 21

Top 5  Statistiques

L'Agora S 3621

(940 mots dans ce texte )  -   lu : 9739 Fois     Page Spéciale pour impression

Article écrit en août 2006

L'Agora S 36xx, le meilleur des Agora S?


Voici donc le premier test d'un véhicule du réseau TCL, effectué par un conducteur.


UTO venant de recevoir un Agora S série 36xx, nous nous sommes arrangés pour pouvoir le tester sur une journée de travail, sur un service spécial entre Eurexpo et Laurent Bonnevay (140km effectués).

Présentation


L'Agora S sur le réseau TCL se trouve en 4 séries de véhicules (dans l'ordre chronologique, les 25xx, les 27xx, les 24xx et les 36xx). Dans chaque série, il y a eu des évolutions plus ou moins glorieuse, les 25xx ont commencé avec des accélérateurs à câbles et des moteurs de R312 34xx avant de passer à l'électronique. Les 24xx ont eu une petite série équipée de boîtes Voith Diwa 3 (très souple mais pas vraiment économe en carburant), ou bien encore certains ont eu la palette UFR pour les personnes à mobilité réduite. Enfin, l'Agora S 36xx est sorti, reprenant le meilleur de l'Agora S et y ajoutant les futurs standards de l'Agora Line....en mieux, vu la catastrophe que sont les Agora Line 39xx et 37xx.


Conduite


La première chose qui frappe lorsque l'on se met au volant d'un Agora S 36xx, c'est la sensation de flottement du bus. En fait, cela provient du correcteur d'assiette et cette sensation se retrouve dans tous les véhicules pourvus de cette technologie (Agora Line, Cristalis ou Europolis). Quand on est habitué à l'Agora ou au R312, sans correcteur d'assiette, ça fait bizarre. Une fois cette sensation passée, on enclenche la D et c'est parti. La boîte de vitesses automatique est une ZF4 HP dont la gestion préfigure ce qu'allait devenir la ZF5 HP que l'on retrouve sur les Agora Line. Son ralentisseur intégré émet un claquement significatif, complètement différent des générations précédentes et est d'une très grande souplesse.

Malheureusement, le véhicule essayé (le 3621) devait manquer d'huile dans la boîte car le ralentisseur avait quand même du mal à ralentir le bus et le passage des vitesses était un peu trop violent (aaaaah, les 25xx et leur souplesse inégalée).
A mesure que la route défile, le correcteur d'assiette corrige très discrètement mais avec efficacité toutes les propentions au roulis et les effets de sous-virages connus sur les Agora S précédents. C'est très agréable et le bus est toujours bien plat, sauf à de très rares exceptions si on change abruptement de direction, néanmoins, la correction s'effectue très rapidement, cela change de l'Agora Line et de sa gestion catastrophique du correcteur d'assiette, on se demande bien pourquoi RVI (à l'époque) n'a pas conservé ce système.

Un test sur le périphérique entre Laurent Bonnevay et Pierre Bénite a montré toutes les capacités de ce véhicule à sortir de la ville. Comme ce bus n'était pas habitué à faire de l'autoroute (la ligne 23 faisant exclusivement de la ville), il a plafonné à 70km/h pendant 1ou 2 km avant de se débrider complètement et de passer à 80 km/h. Pendant tout le trajet, le correcteur d'assiette corrigeait le dévers du véhicule.


Enfin, une note agréable: le moteur est vraiment silencieux en D à 50 km/h, très très agréable.

Confort


Outre le correcteur d'assiette déjà mentionné au-dessus, les passagers ne sont pas pour autant lésés. L'éclairage intérieur est lumineux, intégralement composé de néons, contrairement aux Agora S précédents équipés de spots au milieu et à l'arrière. D'ailleurs, cela rappelle un peu l'Agora Line €3 12xx.
Un point non négligeable: la présence de deux miroirs à la porte avant, un pour voir au fond du bus et l'autre pour voir derrière le conducteur (aménagement qui sera repris dans les Agora Line), cela manquait dans les générations précédentes d'autobus.
Le chauffage est très performant, à croire qu'UTP sait mieux les faire fonctionner qu'UTO. Pour l'été, point de climatisation, le Sytral s'étant décidé à commander des véhicules de ce type très tardivement mais notons quand même la présence des vitres athermiques, sensées diminuer l'apport de chaleur par le soleil en été. On jugera sur pièce dans quelques mois.
Ce bus était de plus équipés de caméras embarquées pour plus de sécurité.



Pour le conducteur, on notera que la planche de bord latérale avait aussi évolué, la commande de ventilation proposant 4 positions plutôt que 3 précédemment.
Enfin, le maniement de la palette UFR est enfantin. J'ai eu à m'en servir à Eurexpo et en 6 étapes, la manœuvre était terminée: enclenchement du FAE, appui sur le bouton de sortie de la palette, ouverture de la porte, la personne monte, fermeture de la porte, rentrée de la palette.


Conclusion


Oui, cet Agora S 36xx est le meilleur des Agora ayant circulé sur le réseau TCL à ce jour. Bien plus agréables que l'Agora Line et même l'Agora Line €3 au vu des défauts du correcteur d'assiettes de ces derniers et de l'amortissement trop raide. Sa ligne extérieure reste toujours d'actualité et est de toute façon bien plus séduisante que les versions Line de n'importe quel autre véhicule. Il sera encore plus beau lors de la rénovation à mi-vie, d'ici 2 à 3 ans.



Équipement de série sur l'Agora S 3621 testé:
*Correcteur d'assiette
*Rétroviseurs, 1/2 porte avant et girouette avant dégivrantes
*Rétroviseur droit extérieur réglable électriquement
*Palette UFR électrique
*Caméras (5) de surveillance





Retour à la sous-rubrique :
  • Essais

  • Autres publications de la sous-rubrique :
  • Le Citelis
  • Le Citelis 18 2012
  • BusDriver
  • Le Volvo 7700 des Courriers Rhodaniens
  • L'Irisbus Citelis Hybride 2600
  • Le Citelis 12 3814
  • Les Citelis 12 3101 et 18 1101
  • Le Citelis 12 2648
  • L'Heuliez Bus GX137

  • Galeries Photo

    Le 3804 est vu à l\
    Citelis 12
    Météo de Lyon
    Contact